A quoi servent les chiffres et lettres à frapper ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Il n’est pas rare de rencontrer dans les commerces de petits coffrets comprenant des poinçons ayant à leur bout des chiffres ou des lettres  inscrits à l’envers. Bien entendu, vous comprenez tout de suite qu’ils servent à écrire sur une surface mais comment le fait-on et sur quelle surface ?

Quelles matières peuvent être marquées par les lettres et chiffres à frapper ?

Les lettres à frapper peuvent être utilisées pour différentes matières de grande robustesse : du bois, du métal comme l’aluminium ou le cuivre, et même le cuir. Vous pouvez ainsi inscrire le nom de votre marque sur une poutre métallique ou bien des références précises grâce à un jeu complet de chiffres et de lettres à frapper. Cela fonctionne également sur les manches en bois des outils comme un marteau ou bien un pinceau.

Vous pouvez aussi les utiliser pour vos loisirs créatifs notamment en marquant le cuir de l’inscription de votre choix. Vous pourrez ainsi créer des étiquettes en cuir ou bien des pochettes.

Comment utiliser les chiffres et lettres à frapper ?

Afin de marquer au mieux votre matière, il faut utiliser les chiffres à frapper correctement. Pour le cuir, équipez-vous d’une poignée pour caractère à frapper pour faciliter la prise du chiffre ou de la lettre à frapper. Ensuite, placez le morceau de cuir sur un support solide comme une planche afin de le stabiliser et appuyez fortement avec le caractère en question.

En ce qui concerne les matériaux solides comme les métaux, placez toujours un support solide sous le morceau à frapper pour la protéger. Ensuite équipez-vous d’un marteau et frappez sur le caractère que vous souhaitez. Pour plus de sécurité, notamment concernant vos doigts, n’hésitez pas à utiliser la poignée pour caractère à frapper et à frapper dessus avec le marteau.

Une fois que vous êtes satisfait de votre travail, n’oubliez pas de tout ranger !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »