Les 5 commandements de l’entretien du défibrillateur

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Parce que le défibrillateur permet de sauver des vies, son entretien est indispensable. Cet appareil de secours doit pouvoir fonctionner à n’importe quel moment et demande, de ce fait, un soin tout particulier. En installant un défibrillateur, qu’il soit automatique ou semi-automatique, vous devez vous assurer de son bon fonctionnement ainsi que de sa maintenance.

Défibrillateur cardiaque externe

1. Le bon défibrillateur tu choisiras

Il existe 2 types de défibrillateurs externes :

Le Défibrillateur Entièrement Automatique (DEA)

Il s’agit du dispositif de secours le plus utilisé, surtout en entreprise et dans tous les ERP (Etablissements Recevant du Public) tels que les gares, les centres commerciaux, les écoles…

C’est l’appareil qui détermine si un choc est nécessaire et c’est lui qui délivre automatiquement le choc après avoir demandé aux secouristes de s’écarter. Son utilisation est simplifiée au maximum afin de permettre à n’importe quelle personne non formée de pouvoir l’utiliser.

Le Défibrillateur Semi-Automatique (DSA)

Avec ce type d’appareil, c’est au secouriste d’appuyer sur le bouton pour délivrer le choc électrique. C’est lui aussi qui doit s’assurer que personne ne touche la victime au moment d’administrer le choc. Généralement, ce dispositif est placé dans des endroits où le personnel est formé à l’utilisation d’un défibrillateur. C’est le cas par exemple des complexes sportifs.

Dans tous les cas, que vous utilisiez un DEA ou un DSA, c’est l’appareil qui décidera ou non d’envoyer un choc électrique. Si le choc n’est pas délivrable, cela signifie qu’il est nécessaire de continuer à effectuer la réanimation.

2. Le bon endroit tu trouveras

Parce que lors d’un arrêt cardiaque, la victime doit pouvoir être secouru rapidement, le défibrillateur se doit d’être placé dans un lieu facile d’accès et de passage (rien ne sert de le mettre dans un local où personne ne passe). Idéalement, il doit être placé près d’un téléphone afin de pouvoir prévenir les secours rapidement.

Certains dispositifs de secours étant sensibles aux variations de températures (c’est le cas des DAE qui utilisent une pile au lithium), ceux-ci doivent être placés dans une armoire chauffante qui les maintiendra à l’abri du gel.

3. Ton défibrillateur tu signaleras

Une fois que vous aurez trouvé le bon endroit pour votre défibrillateur et qu’il sera installé, il vous faudra l’indiquer et le signaler de façon claire.

Les défibrillateurs doivent être signalés par des panneaux pour aider à les repérer plus facilement. Depuis l’arrêté du 16 août 2010, les logos des panneaux sont standardisés et des caractéristiques ont été fixées. Il convient donc de respecter ces modèles fixés par l’arrêté que ce soit en terme de graphisme ou de couleur. Il s’agit d’un logo représentant un cœur blanc sur fond vert avec un éclair vert et une petite croix blanche sur le côté.

Vous pouvez localiser tous les défibrillateurs de France sur le site Défibrillateur en France. Il existe également une application à télécharger sur votre téléphone portable afin de pouvoir situer le défibrillateur le plus proche à n’importe quel moment.

4. Un entretien régulier du défibrillateur et des accessoires tu feras

Le défibrillateur cardiaque étant classé dispositif médical par le Code de la Santé Publique, il doit être soumis à une maintenance périodique, mais quels sont les points à contrôler et quand effectuer ces vérifications?

Il faut savoir que la plupart des défibrillateurs effectuent des tests automatiques quotidiens des différents éléments (fonctionnement, batterie, électrodes). En général, une diode vous avertit du bon fonctionnement ou non de votre DAE.

En plus de ces vérifications quotidiennes, il est important de vérifier de temps en temps la date de péremption et l’état des accessoires tels que les électrodes ou encore la batterie. Pour assurer leur autonomie et fonctionnement, le remplacement doit être fait tous les 2 à 5 ans, en fonction du constructeur.

Si le défibrillateur a été utilisé, il est important de vérifier l’état général, de changer la pile ou la batterie et de remplacer les électrodes par des accessoires homologués par le constructeur.

Pour nettoyer votre appareil et ses accessoires, évitez les solvants de toutes sortes (acétone, alcool pur, matières abrasives) et utilisez plutôt un chiffon doux ou une microfibre avec des produits désinfectants adaptés (eau savonneuse et javellisée). Pour nettoyer les électrodes, vous pouvez utiliser un gel désinfectant.

Enfin, si votre appareil est endommagé ou défectueux, faites appel à l’assistance technique du constructeur. N’essayez pas de le réparer vous même, vous risqueriez de vous électrocuter.

5. Ton défibrillateur tu protègeras

Plusieurs solutions existent pour protéger votre défibrillateur de la poussière, des intempéries ou encore des chocs :

  • la sacoche ou le sac de rangement et de transport
  • la valise étanche
  • l’armoire murale

Ne pas oublier de :

  • suivre les consignes de la notice d’utilisation de votre appareil.
  • souscrire à un contrat de maintenance auprès de votre fournisseur (comptez en général une centaine d’euro par an par défibrillateur).
  • inscrire les vérifications et les entretiens dans un carnet ou un journal de maintenance de manière systématique avec la date et le nom de la personne qui a effectué ces vérifications.
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »